REF NO : B70720

François Linke

L'Enfant Guerre - Une figurine en bronze doré de Francois Linke sculptée par Léon Messagé

France, Circa 1880

£38,000

‘L‘Enfant Guerre’ - A Gilt-Bronze Figure by Francois Linke, Sculpted by Léon Messagé. France, Circa 1880. Signed ‘F.Linke’. Modelled...

Dimensions

Height: 41 cm (17 in)
Width: 32 cm (13 in)
Depth: 27 cm (11 in)
REF NO : B70720

Description

‘L‘Enfant Guerre’ – A Gilt-Bronze Figure by Francois Linke, Sculpted by Léon Messagé. France, Circa 1880.

Signed ‘F.Linke’.

Modelled as a sculptural centrepiece with a cloudbourne figure of ‘cupid arming’ atop a brèche violette marble base. Titled ‘L‘Enfant Guerre’ it depicts a martial rendering of Cupid, allegorical of the power of France and was also employed by Linke to mount furniture albeit then usually modeled just as a figure and without the clouds below, for example placed to the centre of a stretch between table legs.

French, Circa 1880.

 

Centre table by François Linke, index number 1103, with ‘enfant guerre’ sculptural figure to the stretcher (Courtesy Christopher Payne/Linke Archive).

Centre table by François Linke, index number 1103, with ‘enfant guerre’ sculptural figure to the stretcher (Courtesy Christopher Payne/Linke Archive).

Date

Circa 1880

Origine

France

Moyen

Bronze doré

Signature

Signed ‘F.Linke’.

François Linke

François Linke (1855 - 1946) était le plus important ébéniste parisien de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, et probablement l'ébéniste le plus recherché de son époque.

Il est né en 1855 dans le petit village de Pankraz, dans ce qui est aujourd'hui la République tchèque. Les archives montrent que Linke a fait un apprentissage chez le maître ébéniste Neumann, puis en 1875, à l'âge de 20 ans, il est arrivé à Paris où il a vécu jusqu'à sa mort en 1946.

On sait que les jeunes ateliers Linke étaient actifs à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine, dès 1881, et qu'à cette époque, il fournissait des meubles à d'autres fabricants plus établis tels que Jansen et Krieger.

La qualité de l'artisanat de Linke n'a été surpassée par aucun de ses contemporains et a atteint son apogée avec son stand spectaculaire à l'Exposition universelle de Paris en 1900, où son Grand Bureau a remporté la médaille d'or. Il a misé sa fortune et sa réputation sur ce stand, en exposant plusieurs meubles à couper le souffle avec des montures sculpturales de la qualité et des proportions les plus exceptionnelles. Son pari est réussi et sa réputation est établie à tel point que Linke reste la principale maison de meubles à Paris jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Comme le rapportait l'Art Journal en 1900 sur le stand de Linke :
L'œuvre de M. Linke ... était un exemple de ce que l'on peut faire en cherchant l'inspiration parmi les exemples classiques de Louis XV et XVI sans pour autant copier ces grandes œuvres. L'œuvre de M. Linke était originale dans le vrai sens du terme, et en tant que telle, elle se recommandait au chercheur intelligent des choses vraiment artistiques de l'Exposition. Un talent merveilleux a été employé pour produire les magnifiques meubles exposés....'.

La formation du style distinctif de Linke a été rendue possible par sa collaboration avec le sculpteur Léon Messagé. Ensemble, Linke et Messagé ont conçu des meubles pour le stand d'exposition de Linke en 1900, avec d'exubérantes figures allégoriques moulées en haut-relief, qui illustrent la capacité de Linke à fusionner de manière transparente les différents médiums que sont la sculpture sur bois, le bronze et la marqueterie en un ensemble unifié et dynamique.

Aujourd'hui, Linke est surtout connu pour la qualité exceptionnelle de son travail, ainsi que pour son individualisme et son inventivité. Toutes ses œuvres présentent les montures les plus fines et les plus somptueuses, très souvent appliquées à des carcasses relativement simples. La brillance technique de son travail et le changement artistique qu'il représentait n'ont jamais été répétés.

Bibliographie :
Payne, Christopher. François Linke, (1855 - 1946), The Belle Époque of French Furniture, Antique Collectors' Club, (Woodbridge, UK), 2003.
Meyer, Jonathan. Great Exhibitions - London, New York, Paris, Philadelphia, 1851-1900, Antique Collectors' Club, (Woodbridge, UK), 2006 ; pp. 298 - 300.
Ledoux - Lebard, Denise. Les Ébénistes du XIXe siècle, Les Editions de l'Amateur, (Paris), 1984 ; pp. 439-43.
Revue Artistique & Industrielle, (Paris), juillet-août 1900.
Coral Thomsen, D. (ed), The Paris Exhibition 1900, The Art Journal, 1901 ; p.341.

Littérature

Payne, Christopher. François Linke, (1855 – 1946), The Belle Époque of French Furniture, Antique Collectors’ Club, (Woodbridge, UK), 2003; p. 337, pl 365.

Expédition et manutention
En raison de la nature individuelle de l'expédition de nos articles, l'expédition sera organisée après l'achat.