REF NO : B77571

François Linke

A Fine Louis XV Style Gilt-Bronze Mounted Bois Satiné Marquetry Gueridon

France, Circa 1900

£32,000

A Fine Gilt-Bronze and Bois Satiné Gueirdon, By François Linke, Index Number 146. The quarter-veneered top with bois de bout floral marquetry. The...

Dimensions

Hauteur : 75 cm (30 in)
Diameter: 36 cm (15 in)
REF NO : B77571

Description

A Fine Gilt-Bronze and Bois Satiné Gueirdon, By François Linke, Index Number 146.

The quarter-veneered top with bois de bout floral marquetry. The shaped frieze set to four sides with a water-spilling shell mount. The angles with rocaille clasps. The cabriole legs joined by an ‘X’-shaped stretcher centred by a leaf finial.

Signed to the back of water-spilling shell mount with ‘FL’ for François Linke (an impressed mark from the bronze master model).

France, Circa 1900.

Most elegantly designed in the Louis XV rococo style and superbly made, this occasional table is a definitive example of François Linke’s creative power at the height of his fame from the time of his gold medal winning stand at the 1900 Paris Exhibition.
Such gueridons became a mainstay of Linke’s production and all manner of variants were made under Index Numbers ‘63’ and ‘146’. This table however is an especially nice example because its design is characteristic of Linke’s best work and exactly what a collector looks for when buying Linke furniture. This is because the water-spilling scallop shell mount and the rococo corner mounts show the influence of Linke’s design genius, the sculptor Léon Messagé.

 

Date

Circa 1900

Origine

France

Moyen

Satine

Signature

The back of the gilt-bronze shell claps with incised mark 'FL' for François Linke.

François Linke

François Linke (1855 - 1946) était le plus important ébéniste parisien de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, et probablement l'ébéniste le plus recherché de son époque.

Il est né en 1855 dans le petit village de Pankraz, dans ce qui est aujourd'hui la République tchèque. Les archives montrent que Linke a fait un apprentissage chez le maître ébéniste Neumann, puis en 1875, à l'âge de 20 ans, il est arrivé à Paris où il a vécu jusqu'à sa mort en 1946.

On sait que les jeunes ateliers Linke étaient actifs à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine, dès 1881, et qu'à cette époque, il fournissait des meubles à d'autres fabricants plus établis tels que Jansen et Krieger.

La qualité de l'artisanat de Linke n'a été surpassée par aucun de ses contemporains et a atteint son apogée avec son stand spectaculaire à l'Exposition universelle de Paris en 1900, où son Grand Bureau a remporté la médaille d'or. Il a misé sa fortune et sa réputation sur ce stand, en exposant plusieurs meubles à couper le souffle avec des montures sculpturales de la qualité et des proportions les plus exceptionnelles. Son pari est réussi et sa réputation est établie à tel point que Linke reste la principale maison de meubles à Paris jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Comme le rapportait l'Art Journal en 1900 sur le stand de Linke :
L'œuvre de M. Linke ... était un exemple de ce que l'on peut faire en cherchant l'inspiration parmi les exemples classiques de Louis XV et XVI sans pour autant copier ces grandes œuvres. L'œuvre de M. Linke était originale dans le vrai sens du terme, et en tant que telle, elle se recommandait au chercheur intelligent des choses vraiment artistiques de l'Exposition. Un talent merveilleux a été employé pour produire les magnifiques meubles exposés....'.

La formation du style distinctif de Linke a été rendue possible par sa collaboration avec le sculpteur Léon Messagé. Ensemble, Linke et Messagé ont conçu des meubles pour le stand d'exposition de Linke en 1900, avec d'exubérantes figures allégoriques moulées en haut-relief, qui illustrent la capacité de Linke à fusionner de manière transparente les différents médiums que sont la sculpture sur bois, le bronze et la marqueterie en un ensemble unifié et dynamique.

Aujourd'hui, Linke est surtout connu pour la qualité exceptionnelle de son travail, ainsi que pour son individualisme et son inventivité. Toutes ses œuvres présentent les montures les plus fines et les plus somptueuses, très souvent appliquées à des carcasses relativement simples. La brillance technique de son travail et le changement artistique qu'il représentait n'ont jamais été répétés.

Bibliographie :
Payne, Christopher. François Linke, (1855 - 1946), The Belle Époque of French Furniture, Antique Collectors' Club, (Woodbridge, UK), 2003.
Meyer, Jonathan. Great Exhibitions - London, New York, Paris, Philadelphia, 1851-1900, Antique Collectors' Club, (Woodbridge, UK), 2006 ; pp. 298 - 300.
Ledoux - Lebard, Denise. Les Ébénistes du XIXe siècle, Les Editions de l'Amateur, (Paris), 1984 ; pp. 439-43.
Revue Artistique & Industrielle, (Paris), juillet-août 1900.
Coral Thomsen, D. (ed), The Paris Exhibition 1900, The Art Journal, 1901 ; p.341.

Expédition et manutention
En raison de la nature individuelle de l'expédition de nos articles, l'expédition sera organisée après l'achat.